In The Cloud – Jour 3 et bilan


A crêperie stand.

Image via Wikipedia - Un stand sympa!

Dernier jour de la conférence In The Cloud 2eme édition à Paris. Journée que je souhaite dédier à la visite des stands et à l’écoute de quelques conférences.

Quand je disais plusieurs fois que l’on pouvait tout mettre dans le Cloud, ce salon en est la preuve. Tout le monde fait du Cloud (ou prétend en faire) aujourd’hui. J’ai quand même pas mal rigoler en voyant des stands où des vendeurs de câbles pour datacenter avaient revêtu le plus beau des costards. Il y avait bien évidement les IBM, SFR, EMC et autres acteurs de solutions d’hébergement d’entreprise mais aussi quelques fournisseurs de datacenters. Au final, rien de bien transcendant…

Coté talks, je commence la journée par le talk sur ‘Business Process as a Service‘. Je m’attendais a quelque chose de très technique. Au final la conférence dévie vers les réseaux sociaux, la messagerie instantanée et autres sujets déconnectés du thème (en tout cas par rapport à ma vision des processus métiers). Ah oui, tiens j’ai appris que je faisais partie de la ‘génération Y‘ (ignare que je suis), j’ai du entendre ce terme une bonne trentaine de fois.
OK bon, passons à la suite, le sujet à l’air sympa ‘Comment sécuriser le cloud computing, cette mine d’or des hackers?‘. On parle 30 secondes de la dernière attaque en date sur le ministère de l’économie puis à chaque intervenant de donner son avis sur la sécurité dans le Cloud, ou plutôt sur la sécurité en général. Il est vrai que la sécurité reste de la sécurité, qu’elle soit pour le Cloud ou pas. Je m’attendais à des choses bien plus spécifiques encore une fois même si le Cloud est vague.
Allez dernière conférence de la journée ‘Quel modèle de déploiement pour le Cloud (public, privé, hybride) ? A quelle fin? Comment les orchestrer?‘. Comment dire… On tourne un peu en rond, je suis sur qu’un article sur wikipedia sur le public, privé et hybride existe déjà et résume à lui seul cette dernière conférence. Rien sur l’orchestration (administration?).

Au final, une conférence bien orientée business de part l’armé de commerciaux déployée sur les stands. Très peu de stand très technique comme je les aime (mis à part celui d’OW2), des conférences d’assez bas niveau bien que les intervenants soient de qualité (la faute aux animateurs/modérateurs). Pour faire simple, techos passez votre chemin.

Publicités

In The Cloud – Jour 2


Après une première journée bien calme (ouvrir un salon à 14h00 n’y est surement pas étrangère), place à la journée OW2 qui se déroule aujourd’hui en parallèle du salon. Au menu, Buffet Vin et Fromage sur le stand OW2, meeting OSCi, et pour finir meeting du TC OW2.

Je passe le buffet, non intéressant technologiquement parlant, mais qui finalement attire du monde… L’après-midi est donc consacré à la réunion de l’initiative Cloud Open Source menée chez OW2. Découpée en 4 domaines:

  1. Domain 1: Self-sizing et Green PaaS
  2. Domain 2: Distributed interoperability architecture/Massively Distributed Services
  3. Domain 3: BI4 CLoud, Business Intelligence For Cloud
  4. Domain 4: Massively Distributed Cloud

Une description détaillée est disponible sur le wiki de l’initiative

Nous, chez PetalsLink, leadons le domaine 2. Le but est de permettre à des domaines et des Clouds de services dinteropérer et d’utiliser les caractéristiques offerte par la couche IaaS pour construire une offre PaaS SOA. En quelque sorte, on peut imaginer avoir dans quelques mois un bus de service déployé dans le Cloud et offrant les possibilités d’intégration et d’architecture faiblement couplée que l’on à aujourd’hui avec un bus de service tel que Petals ESB. Avoir cette offre au niveau PaaS signifie que l’utilisateur/développeur n’aura pas à manipuler et à manager le bus tel qu’il doit le faire aujourd’hui mais simplement utiliser les APIs et les clients fournis pour importer ses services, déployer ses business process, etc… Tout cela dans une approche élastique, scalable, multitenante, … bref Cloud (J’y reviendrais bientôt dans un article dédié, j’attend juste le résultat pour le talk a OSCON…).

La journée se finit par le meeting du TC (Technology Council), responsable de la définition de l’architecture technique d’OW2, de créer des synergies entre projets, de définir les règles et démarches à suivre. Les discussions du jour tournent sur la maturité des projets (et la mise en maturité des projets en incubation), la qualité logicielle que doivent respecter les projets OW2. Bref des changements à venir dans les prochaines semaines afin d’encore augmenter la crédibilité du consortium et de ses projets.

Demain, dernier jour à Paris: Tour des stands et conférences.

InThe Cloud – Paris


Ca commence à pas mal bouger en France et en Europe au sujet du Cloud Computing. Des initiatives sont lancées, des projets de recherche financés par la France et par l’Europe fleurissent, les gens sont intéressés et intéressants. On trouve même des rencontres dédiées entièrement au Cloud, et la semaine prochaine se tiendra à Paris la conférence InThe Cloud dans sa seconde édition avec un programme technique mais aussi business.

Pour ma part j’y serais les trois jours, probablement sur le stand OW2 ou sera présenté les travaux sur l’initiative Cloud lancée l’an dernier (OSCi Open Source Cloud initiative):

La communauté démontrera pendant le salon les solutions et travaux menés dans le cadre de son Initiative Cloudware et de sa participation au projet R&D CompatibleOne. L’Initiative OSCi anime un effort collaboratif visant à définir le futur d’un cloud computing ouvert et interoperable. Le projet CompatibleOne a pour vocation le développement d’un socle standard pour répondre au manque d’interopérabilité des plateformes Cloud existantes, en leur apportant notamment les outils technologiques nécessaires de portabilité.La communauté sera représentée sur le salon par l’équipe OW2 ainsi que par ses partenaires UShareSoft, ActiveEon et les membres du projet CompatibleOne (source http://www.inthe-cloud.com/info_societe/36/ow2.html).